N°1 Varia
Index des auteurs
___________________________
< sommaire

 

 

 

Laurence Brogniez est professeur aux Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix de Namur (Belgique), où elle enseigne l’histoire littéraire et la littérature comparée. Dans sa thèse, publiée chez Champion sous le titre Préraphaélisme et Symbolisme : peinture littéraire et image poétique (2003), elle a abordé la question des rapports entre peinture et littérature à l’époque symboliste. En 2000, elle a dirigé un numéro de la revue Textyles intitulé « La Peinture (d)écrite ». Elle poursuit actuellement ses recherches sur les écrits d’artistes en Belgique (XIXe - XXe siècles.).
Lire son article : Pictoriana : les écrits de peintres en Belgique (1830-2000)

 

Alex Callebaut est chercheur (FWO-Vlaanderen) de la Vrije Universiteit Brussel depuis 2005. Il travaille principalement sur la poétique et sur la génétique. Il est administrateur du Site scientifique Jean Cocteau. La liste de ses publications est accessible ici .
Lire son article : Jean Cocteau et la ligne transgressée

 

Nausicaa Dewez prépare une thèse de doctorat au Département de langues et littératures romanes de l’Université catholique de Louvain (Belgique), consacrée à la représentation de la lecture, dans un corpus d’écrits sur l’art et de peintures français du XVIIIe au XXe siècles. Ses articles portent essentiellement sur la problématique de la lecture et de la relation texte-image ; elle a co-organisé la journée d’études « Iconographies de l’écrivain » (Louvain-la-Neuve, 20 avril 2007).
Lire son artcile : Célébration de la lecture de Colette Nys-Mazure. Peindre la lecture, lire la peinture

 

Giulia Lamoni est doctorante en Arts Plastiques et Sciences de l’Art à l’Université de Paris I. Elle est titulaire d’un Mphil in Textual and Visual Studies du Trinity College de Dublin et d’une Maîtrise en Littérature comparée. Sa thèse porte sur l’ensemble de l’œuvre scripto-visuelle de l’artiste allemande Irma Blank et ses recherches se concentrent de manière spécifique sur la relation entre texte et image dans l’art contemporain.
Lire son article : Les Eigenschriften d’Irma Blank le texte comme texture

 

Sylvie Loignon est une ancienne élève de l’ENS Fontenay/Saint-Cloud ; elle est maître de conférences en littérature française. Elle enseigne à l’IUFM et à l’Université de Caen. Elle a consacré sa thèse à Marguerite Duras, publiée sous le titre Le Regard dans l’œuvre de Marguerite Duras, Circulez y a rien à voir ! (L’Harmattan, 2001), et des articles dont « Des fleurs d’encre » (Cahier de l’Herne, 2005). Elle s’intéresse à la relation entre texte et image et travaille sur les écrivains contemporains (R. Millet, J.-P. Toussaint, H. Guibert, C. Oster...).
Lire son article : À l’ombre des images : La Frontière et Terrasse à Rome de Pascal Quignard

 

Raluca Lupu-Onet prépare une thèse au Département des littératures de langue française à l’Université de Montréal sur les logogrammes Christian Dotremont, forme d’expression poético-visuelle qui exploite la matérialité de la lettre comme source poétique. Ses recherches actuelles se focalisent sur le rapport interartiel que le logogramme institue et qui fait coexister mot et image du mot au sein d’un même espace. Elle est chargée de cours et auxiliaire de recherche à l’Université de Montréal et coordonnatrice des activités étudiantes du Centre de recherche sur l’intermédialité. Raluca Lupu-Onet est aussi traductrice (théâtre francophone, critique littéraire et histoire des religions).
Lire son article : Le texte-image, objet fondateur de la communauté Cobra. La naissance d’un monde ou le travail à quatre mains

 

Elise Pavy est agrégée de lettres modernes, actuellement allocataire-monitrice à l’université Jean-Moulin Lyon 3. Elle prépare une thèse de langue et style, sous la direction de Madame Violaine Géraud, intitulée : Le langage des passions dans les Salons de Diderot. Ses recherches portent sur la phrase dans la critique d’art de Diderot.
Lire son article : Ecrire l’instant, défi littéraire des Salons de Diderot

 

Susan Pickford est maître de conférences à l’université Paris XIII. Ses recherches portent principalement sur l’histoire de l’édition en France, en Angleterre et en Allemagne aux XVIIIe et XIXe siècles. Elle a publié Un métier du livre en voie de professionnalisation : les traducteurs littéraires (Ellipses 2006) et elle prépare actuellement une anthologie de voyages excentriques de langue française. Elle a publié de nombreux articles sur l’édition et sur les relations texte-image.
Lire son article : L’image excentrique et les débuts de la bande dessinée : Gustave Doré et Les Dés-Agréments d’un voyage d’Agrément (1851)

 

Martijn Rus enseigne la littérature médiévale à l’Université d’Utrecht, Pays-Bas. Il travaille essentiellement sur le non-sens au Moyen Age (Poésies du non-sens. Fatrasies de Beaumanoir. Fatrasies d’Arras, Paradigme, Orléans, 2005). Il a publié plusieurs articles dans Grundriss der romanischen Literaturen des Mittelalters, Karl Winter Verlag, Heidelberg, vol. I/II ; Poétique  ; Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte ; Cahiers de Recherches Médiévales ; Les Lettres Romanes, Etudes Médiévales.
Lire son article : Quand lire, c’est voir : Eugène Savitzkaya et la Dame à la licorne

 

Aura Ulmeanu est diplômée d’histoire de l’art de à l’Université de Fribourg (Allemagne). Elle vient de terminer une thèse intitulée Narrative Strategies in the Autofictional Photo-Text-Stories of Sophie Calle. Possibilities of constructing the artistic ego. Elle s’intéresse tout particulièrement aux mécanismes artistiques d’autoreprésentation et aux liens entre textes et images, de la Renaissance à l’art moderne en passant par les périodes baroques ou surréalistes.
Lire son article : Sophie Calle, La Filature : Perspectives de récit et narrateurs (non) crédibles

 

Cahier d’artiste : Daniel Blochwitz est né en 1973, en Allemagne de l’Est. Il a reçu un BFA en photographie à l’Eastern Kentucky University en 1999. Il a poursuivi un Master’s degree en photographie (avec option Littérature allemande et cinéma) à l’Université de Floride. Daniel a assisté au Whitney Independent Study Program en 2003-04. Il a largement présenté son travail dans des expositions et des conférences ; il est membre de deux collectifs d’artistes. Il vit et travaille à New-York. Page personnelle.
Voir : Détournement